Comment le RGPD affecte-t-il les professionnels du marketing ?

Les données sont au cœur des campagnes marketing. En effet, les organisations ont besoin d’informations sur les personnes qu’elles ciblent afin de vendre leurs produits et/ou services et définir la meilleure stratégie possible. C’est pourquoi les professionnels du marketing demandent des données personnelles à leurs clients lorsqu’ils souhaitent utiliser leurs services ou télécharger leurs produits.

Les données sont d’une telle importance pour les professionnels du marketing qu’ils créent des campagnes promotionnelles et des compétitions ayant pour seul but d’obtenir plus de données.

Le Règlement Général Européen sur la Protection des Données (RGPD), qui sera mis en vigueur le 25 mai 2018, changera les règles de collecte des données personnelles. Il donne aux consommateurs plus de contrôle sur leurs données, mettant l’accent sur la protection des données, et renforçant les règles de confidentialité des données ainsi que les exigences de consentement.

De nombreux professionnels marketing ne sont pas encore prêts pour le règlement. En effet, une étude menée par la Direct Marketing Association montre que seul 54% des personnes interrogées pensent être conformes au RGPD d’ici sa date de mise en vigueur.

Vous trouverez ci-dessous certains des points clés à prendre en compte afin de se conformer au RGPD :

 

Revoir les procédures existantes

Bien que le RGPD renforcent les obligations existantes et en apporte de nouvelles, ses concepts et principes restent similaires aux lois de protection des données existantes.

En effet, si vous êtes déjà en conformité avec les lois actuelles, vous avez une bonne base de départ dans votre approche au RGPD.

Afin de démarrer votre programme de mise en conformité, comparez les obligations du règlement avec vos procédures actuelles. Les principaux domaines qui feront face à des changements significatifs sont, le droit d’accès de la personne concernée, le signalement des violations des données et le besoin de personnel compétent.

 

Gérer les données personnelles

Le règlement met en avant le fait que les organisations ne devraient pas traiter ou stocker des données personnelles non pertinentes. Cela signifie que les données doivent être collectées pour des raisons spécifiques, utilisées uniquement aux fins spécifiées et stockées seulement pour la durée nécessaire.

Comme précisé dans Bunker, « cela change complètement la vision des professionnels du marketing sur la gestion des données » puisqu’il est aujourd’hui courant d’accumuler autant de données que possible et de les utiliser en fonction des besoins qui se présentent.

Par exemple, une organisation qui obtient des adresses email de personnes s’étant inscrites à un concours leur enverra souvent un email afin de communiquer sur ses produits et/ou services.

Selon le RGPD, les professionnels du marketing devront renouveler le consentement (ou autre base légale) pour pouvoir utiliser l’adresse email d’une personne ou toute autre donnée personnelle à d’autres fins.

La bonne nouvelle est que le règlement indique que : « le traitement des données personnelles à des fins de marketing direct doit être considéré comme étant effectué dans un intérêt légitime. » Cependant, les professionnels du marketing doivent trouver un juste équilibre entre leurs droits et ceux des consommateurs et le règlement indique clairement que les individus doivent être protégés au mieux. Il ajoute également que : « lorsque les données personnelles sont traitées à des fins de marketing direct, la personne concernée doit pouvoir s’opposer à tout moment au traitement de ses données personnelles. »

Comme écrit dans Marketing Week, « les données personnelles ne présenteront un intérêt légitime que s’il est absolument nécessaire de les traiter et que le consommateur s’attend à être contacté, puisqu’il a donné ses coordonnées. »

Jason Cromack, Directeur exécutif de MyLife Digital, précise que les organismes de bienfaisance en sont un bon exemple. « Même si vous ne les contactez qu’une fois tous les 6 ans cela ne signifie pas que vous les soutenez plus. »

 

S’assurer que le personnel est prêt

Bien que vous ayez surement une équipe en charge du projet RGPD au sein de votre organisation, toute personne qui traite des données personnelles devra également connaitre ses obligations. En effet, il suffit d’une seule erreur de traitement de la part d’un employé pour être en infraction avec le règlement et faire face à des sanctions.

Notre formation d’introduction au RGPD vous propose une introduction complète au RGPD et vous permet d’obtenir une compréhension pratique des enjeux et obligations légales du règlement.

En savoir plus sur les formations RGPD

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.