75 000 DPD nécessaires à travers le monde des suites du RGPD

L’étude de l’International Association of Privacy Professionals (IAPP) publiée l’an passé indiquait que le Règlement Général Européen sur la Protection des Données créera une demande pour « au moins 75 000 » délégués à la protection des données (DPD) à travers le monde.

L’étude, ayant pour but de déterminer l’impact international du RGPD, a montré que les Etats-Unis auront la demande la plus importante en DPD (9 000), suivis par la Chine (7 568), la Suisse (3 103) puis la Russie (3 068).

Bien qu’il s’agisse d’une réglementation européenne, le RGPD va redéfinir les pratiques de protection des données pour de nombreuses entreprises américaines, puisqu’il s’applique à toute organisation traitant les données de résidents européens. Toute organisation ou autorité publique qui traite les données de résidents européens à grande échelle doit nommer un DPD.

 

Responsabilités du DPD

Selon le RGPD, le DPD est responsable d’aider les organisations à atteindre et maintenir leur conformité au règlement. Etant donné les exigences rigoureuses du règlement – et les sanctions que risquent les entreprises qui ne se conforment pas – les DPD doivent être nommés selon leurs qualifications et leurs qualités professionnelles. Ils doivent, plus particulièrement, avoir « une connaissance experte des lois et pratiques sur la protection des données ».

 

Une règlementation plus stricte

Le RGPD protège et renforce les droits des personnes concernées et en codifie de nouveaux, tels que :

  • Le droit à l’oubli
  • Le droit à objecter
  • Le droit d’intenter des actions
  • Le droit à la portabilité des données

Il comprend également un certain nombre de droits liés à la prise de décision automatisé et au profilage. Par exemple, contrairement au prédécesseur du RGPD, Directive Générale sur la Protection des Données, le RGPD permet aux personnes concernées de formuler des objections. Lorsque cela se produit, le responsable du traitement des données doit fournir un justificatif pour pouvoir continuer à traiter les données ou démontrer que le traitement est en accord avec les droits des personnes concernées.

 

Devenir un DPD qualifié sous le RGPD

Pour de devenir un DPD, il est nécessaire d’avoir une connaissance approfondie du RGPD et des compétences pratiques permettant d’aider les organisations à se conformer. Vous pouvez commencer ce processus en vous inscrivant à la formation certifiée de spécialisation au RGPD européen d’IT Governance.

Ce cours a pour but de vous aider à atteindre un niveau de connaissances pratiques dont vous aurez besoin pour remplir le rôle de DPD, couvrant la cartographie des données, l’évaluation de l’impact de la protection des données, le rôle de responsable du traitement et de sous-traitant, les exigences de signalement de violations des données, la façon de démontrer la conformité et plus encore.

La formation aide également au développement professionnel. Les délégués réussissant l’examen recevront l’accréditation ISO 17024 de qualification de spécialisation eu RGPD européen démontrant que le délégué à les connaissances et les compétences lui permettant d’aider les organisations à atteindre la conformité au RGPD et d’assumer les responsabilités de DPD.

Nous conseillons aux personnes n’ayant aucune ou peu de connaissances sur le RGPD d’assister à notre formation certifiée d’introduction au RGPD.

S’inscrire à la formation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *