28 000 délégué à la protection des données (DPD) nécessaires en Europe

 

Le Règlement Général Européen sur la Protection des Données sera applicable dès le 25 mai 2018 et viendra remplacer notre loi Informatique et Libertés. Dès cette date, les organisations devront nommer un délégué à la protection des données, équivalent du CIL actuel (Correspondant Informatique et Liberté).

Alors que le rôle du DPD (ou DPO Data Protection Officer, en Anglais) s’est étendu avec entre autres le signalement des violations de données, l’analyse d’impact des données et la mission de contrôle et de conseil vis-à-vis de la protection des données, il devient un élément clé de la conformité au RGPD. En effet, on estime qu’environ une entreprise sur deux devra nommer un DPD d’ici mai 2018 avec un total de 28 000 délégués nécessaires en Europe dont 24 000 délégués nécessaires dans le secteur privé et 4 000 dans le secteur public (selon l’étude du Privacy Advisor). Le rapport de l’IAAP a également fait une estimation par pays avec 2 700 DPD nécessaires en France.

Attention ces statistiques ne prennent pas en compte les PME, bien que beaucoup d’entre elles soient soumises au RGPD du fait de leur activité et de la collection des données.

Découvrez comment mettre en place votre politique RGPD, vous conformer au mieux et obtenir les connaissances nécessaires au rôle de DPD en suivant notre formation certifiée d’introduction et de spécialisation au RGPD. Rendez-vous à Paris du 18 au 22 septembre 2017.

 

Réservez votre place dès maintenant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *